M

Information COVID-19

En raison du COVID-19, l’accès à certains sites pourrait être restreint et la production des panneaux d’interprétation retardée.

Parc régional de Beauharnois-Salaberry

SAINT-LOUIS-DE-GONZAGUE

*Panneau d’interprétation à venir*

 

Dans les années 1930, le paysage de la région de la MRC de Beauharnois-Salaberry fut à tout jamais modifié. Un immense chantier de canalisation fut créé entre les lacs Saint-François et Saint-Louis. Ce canal d’un kilomètre de largeur fut creusé afin d’alimenter la centrale hydroélectrique « Beauharnois » et, ultérieurement, pour servir à la Voie maritime du Saint-Laurent.

Le chantier a laissé des marques sur près de 50 km de rives, laissant à l’époque le sol perturbé par des monticules de terre et des cuvettes, des paysages dénudés et une végétation et une faune qui, avec le temps, ont repris tranquillement leur place, avec les conditions du moment.

En 1996, le Parc régional de Beauharnois-Salaberry vit le jour. Aménagée pour les citoyens de la région afin d’y pratiquer des activités telles que la randonnée pédestre, le nautisme, l’ornithologie et la pêche, sa superficie permet de protéger des milieux naturels prioritaires. 

En effet, la conservation y est d’une grande importance, car le parc englobe trois zones reconnues pour la conservation des oiseaux. Il permet aussi de protéger l’habitat de la rainette faux-grillon, dont les sites de reproduction sont dispersés tout le long de la rive sud du canal, de Saint-Stanislas-de-Kostka à Beauharnois. Ce long et mince territoire n’est pas une mince affaire pour la rainette, elle qui ne peut se déplacer sur de grandes distances. L’aménagement d’habitats afin de créer des corridors qui relieraient les secteurs éloignés de la métapopulation est primordial pour maintenir la population. Venez voir ceux que la municipalité de Saint-Louis-de-Gonzague a aménagés pour combler ce besoin, pour la rainette.

Heures d’ouverture et informations